Recherche Rapide
Ville
Catégorie
 
ALFA ROMEO
Les origines d'Alfa Romeo remontent à 1906, lorsqu'Alexandre Darracq s'associe à des investisseurs italiens pour fonder la Societa Anonima Italiana Darracq. Mais le médiocre succès de l'entreprise pousse l'un des associés à fonder l'Anonima Lombarda Fabbrica Automobili (A.L.F.A.), qui lancera son premier modèle 100 % italien en 1910. En 1915, l'entrepreneur napolitain Nicola Romeo prend la direction de l'A.L.F.A. et développe les fabrications à vocation militaire (munitions, moteurs d'avion...). La firme reprend la production automobile en 1919, et change de nom l'année suivante pour devenir Alfa Romeo. Dans les années 20, la marque s'illustre en compétition, notamment avec l'aide d'un certain pilote nommé... Enzo Ferrari. En 1928, Nicola Romeo quitte l'entreprise, alors en très mauvaise santé. Alfa Romeo est sauvée par le gouvernement en 1932 : Mussolini en fait un emblème de l'Italie nouvelle, et la production se recentre sur les voitures sportives et haut de gamme.

Mais Alfa Romeo a du mal a se remettre après la seconde guerre mondiale. La firme renoue cependant avec la compétition, non sans succès : elle remporte le premier championnat de Formule 1, en 1950 avec Giuseppe Farina, puis décroche à nouveau le titre l'année suivante avec Fangio. Alfa Romeo se reconstitue progressivement son image de constructeur de voitures sportives, notamment grâce aux modèles GTA allégés et engagés en course. Mais les difficultés économiques resurgissent à la fin des années 70, et Alfa R...
Lire la suite
Les origines d'Alfa Romeo remontent à 1906, lorsqu'Alexandre Darracq s'associe à des investisseurs italiens pour fonder la Societa Anonima Italiana Darracq. Mais le médiocre succès de l'entreprise pousse l'un des associés à fonder l'Anonima Lombarda Fabbrica Automobili (A.L.F.A.), qui lancera son premier modèle 100 % italien en 1910. En 1915, l'entrepreneur napolitain Nicola Romeo prend la direction de l'A.L.F.A. et développe les fabrications à vocation militaire (munitions, moteurs d'avion...). La firme reprend la production automobile en 1919, et change de nom l'année suivante pour devenir Alfa Romeo. Dans les années 20, la marque s'illustre en compétition, notamment avec l'aide d'un certain pilote nommé... Enzo Ferrari. En 1928, Nicola Romeo quitte l'entreprise, alors en très mauvaise santé. Alfa Romeo est sauvée par le gouvernement en 1932 : Mussolini en fait un emblème de l'Italie nouvelle, et la production se recentre sur les voitures sportives et haut de gamme.

Mais Alfa Romeo a du mal a se remettre après la seconde guerre mondiale. La firme renoue cependant avec la compétition, non sans succès : elle remporte le premier championnat de Formule 1, en 1950 avec Giuseppe Farina, puis décroche à nouveau le titre l'année suivante avec Fangio. Alfa Romeo se reconstitue progressivement son image de constructeur de voitures sportives, notamment grâce aux modèles GTA allégés et engagés en course. Mais les difficultés économiques resurgissent à la fin des années 70, et Alfa Romeo s'associe même un temps à Nissan. L'américain Ford se met sur les rangs pour reprendre la firme, mais c'est finalement Fiat qui la rachètera en 1986. Le géant italien met alors en place une politique de plateformes communes qui permet de réduire les coûts, tout en essayant de conserver le style Alfa Romeo. Naîtront alors les Alfa 164, 156, 147, 159 et autres Brera. Prochain horizon pour Alfa : le retour sur le marché américain, abandonné en 1995.
Modèles
[1-4] de 6
 1 - 2 
Copyright © 2011 - 2014 marocmotor.com Marques | Photos | Contact Conception Labsoft.ma
Facebook | Yahoo | Google | Motor Maroc